Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LE VOYAGE PHILOSOPHIQUE

LE VOYAGE PHILOSOPHIQUE

Aliments pour une réflexion philosophique


SAVOIR VIVRE, C'EST JOUER AUX DÉS selon PLUTARQUE

Publié par medomai sur 17 Décembre 2017, 10:01am

Catégories : #CHANCE, #HASARD, #PLUTARQUE, #MALCHANCE, #FORTUNE, #MORALE, #BONHEUR, #ÉDUCATION, #EXERCICE, #PHILOSOPHIE, #MALHEUR, #VIE, #CHIEN, #BELLE-MÈRE, #JEU, #DÉ, #DÉS, #PLATON, #BIEN, #VIVRE, #SAVOIR, #ART, #ARGENT, #RICHESSE, #ACCIDENT

 

HASARD ET CHANCE
(source : staceythinx@tumblr)

 

 


PLUTARQUE
PLUTARQUE (46 - 120)

 


   « Platon a comparé la vie humaine à une partie de dés, où il faut tenter d'amener les points favorables et, après les avoir lancés, bien jouer ceux qui sont tombés. De ces deux actes, le résultat du lancer ne dépend pas de nous, mais nous pouvons accepter sagement ce que le hasard1 nous envoie, donner une place à chaque événement pour qu'il soit le plus utile, s'il est heureux, ou le moins affligeant, s'il nous est contraire : voilà ce qui est en notre pouvoir, si nous sommes sages.

   Les hommes vivant sans art ni connaissance de la vie, semblables à des malades qui ne supportent ni le chaud ni le froid, sont grisés par la chance2 et déprimés par la malchance3. Ils sont troublés par l'une comme par l'autre, ou plutôt par eux-mêmes dans les deux situations, et surtout dans l'usage des biens. [...]

   Tels sont les gens inéduqués : ils saisissent souvent d'une main maladroite le hasard qui s'offre, et ils se couvrent de honte. Au contraire, les gens sages, à l'exemple des abeilles qui tirent un miel exquis du thym, une plante sèche et amère, savent tourner à leur avantage les événements les plus fâcheux. Voilà l'exercice qu'il faut pratiquer et méditer d'abord, à l'exemple de cet homme qui, ayant manqué son chien à qui il lançait une pierre, en atteignit sa belle-mère : « pas si mal », dit-il. Sachons tirer parti des accidents de la fortune, comme Diogène disant lui aussi quand il fut banni de son pays : « c'est pas si mal, finalement »... Car suite à cela, loin de faire son malheur, l'exil le fit s'intéresser à la philosophie. [...] Qui donc nous empêche d'imiter ces grands hommes ? »

PLUTARQUE, De la tranquillité d'esprit

 

NOTES :

1Texte grec : τῆς τύχης (tès tuchès), le hasard.

2Texte grec : εὐτυχία (eutuchia), la bonne fortune, la chance.

3Texte grec : δυστυχία (dustuchia), l'infortune, la malchance.

 


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents