Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LE VOYAGE PHILOSOPHIQUE

LE VOYAGE PHILOSOPHIQUE

Aliments pour une réflexion philosophique


Les formes de la fluidité comme schématismes inspirateurs

Publié par medomai sur 19 Janvier 2019, 12:02pm

Catégories : #vagues, #art, #collins, #ray, #léonard, #de vinci, #da vinci, #mer, #océan, #images, #susan, #derges, #armand, #dijcks, #vidéo

Dans ses carnets, Léonard De Vinci se montre fasciné par les remous de l'eau,  les surprises de la nature fluide, la physique des liquides. Je le comprends : c'est comme un laboratoire où les formes se dessineraient d'elles-mêmes, traçant en un éclair ce que des années de calcul ne pourraient pas produire. Il y a des rêveries dans l'eau disait Bachelard ; et vraiment, elle inspire des images qui fascinent mais qui aident aussi parfois à penser. Par exemple, les vagues de Ray Collins, les propagations captées par Susan Derges, la vague au dessus du Fuji de Hokusai.

Photo : Susan Derges

Dans Le phénomène de la vie, Hans Jonas qualifie la vague de "structure-d'événements", où la forme mouvante transcende ce qui la compose, et permet de penser métaphoriquement le métabolisme de l'être vivant : « les unités oscillantes en lesquelles elle consiste successivement dans sa progression accomplissent leur mouvement séparément, chacune ne participant que momentanément à la constitution de l'individu "vague" ; pourtant celle-ci, en tant que forme globale de la perturbation propagée, a sa propre unité distincte, sa propre histoire et ses propres lois, et ces dernières peuvent devenir des objets indépendants pour l'analyse mathématique par abstraction à partir des entités plus immédiates du substrat. [...] Cette forme transcendante, une structure-d'événement, est d'un ordre différent de celui du système cristallin où la forme est inséparablement alliée à la persistance du matériau. [...] à strictement parler, ce n'est pas sa progression en tant que forme en mouvement qui cause l'entrée d'entité successives nouvelles dans le mouvement collectif en lequel elle consiste, c'est la transmission du mouvement individuel parmi les unités élémentaires adjacentes qui s'additionne jusqu'à constituer l'apparente totalité formelle qui progresse à cause d'elles »...

Photo : Ray Collins

Dans la vidéo qui suit, fruit du travail d'Armand Dijcks, un fragment de mouvement inséré dans une boucle produit des sculptures fascinantes où la matière semble échapper aux lois communes de la gravité. Magnifique !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents